Le château, le musée et le temple le premier jour. Une balade dans les quartiers pittoresques le deuxième, suivi d’une journée en plein-air, et tu prétends avoir « fait » la ville ? Voyageur pressé (et célibataire), les Tinder, Grindr ou Brenda de ce monde ont le pouvoir d’enrichir ton voyage de tant de façons en cette ère numérique, à condition d’être dans les bonnes dispositions !

Ces apps ne sont pas pour toi si tu pleures le bisou de quelqu’un qui n’existe pas à chaque fois que tu découvres un paysage enchanteur. Ni si tu prends secrètement plaisir à surprendre un couple qui se dispute dans la file d’un musée. Mais si tu es avide d’aventures et de rencontres enrichissantes, que tu restes ouvert d’esprit sans te faire trop d’attentes, fais-toi vite un profil avant de partir.

Casser la glace

En général, c’est assez facile de se faire des compagnons de voyage, surtout si les auberges sont petites, comme à Bangkok où le seul espace commun était un jardin avec une grande table. Quelques jours plus tard au Cambodge, j’entrais dans une auberge qui prenait des airs d’hôtel-boutique. Pas un son parmi la foule alanguie dans l’immense lounge, tous n’avaient d’yeux que pour leur téléphone. On pouvait entendre les climatiseurs tourner. Du coup, Tinder devient ton meilleur ami pour casser la glace. Ou pour rencontrer des voyageurs d’autres auberges.

– Salut, je te vois six mètres plus loin, tu viens prendre une bière?

Comment refuser une si belle invitation ? Ainsi, je me suis fait de super compagnons de voyage pour arpenter Christiania à Copenhague, explorer les marchés de nuit de Chiang Mai ou visiter les temples d’Angkor.

tinder-2

Connaître les habitants

Si les apps de rencontre sont parfaites pour rencontrer d’autres voyageurs, elles te permettent aussi d’entrer facilement en contact avec des locaux que tu n’aurais jamais rencontré autrement. Et il n’y a pas meilleur moyen d’en apprendre davantage sur l’endroit visité qu’en descendant quelques verres en discutant avec des gens de la place qui sont aussi curieux d’en apprendre sur toi.

C’est comme ça que j’ai eu droit à une visite exclusive et commentée du centre de Copenhague, que j’ai compris comment un pays aussi minuscule que l’Islande pouvait survivre (les hôtesses de l’air de Wow Air, par exemple, sont toutes médecins, policières, avocates, etc.), j’ai discuté multiculturalisme de façade à Singapour, de la difficulté à vendre des jouets en Suède où les genres sont en train d’être éliminés, de la vie en Pologne du temps de l’URSS, de l’impossibilité de l’élection de Trump à l’automne…

Des rencontres uniques, sincères, profondes, passionnantes, enrichissantes qui permettent de mieux cerner le pays visité. Et finalement, ce sont les souvenirs les plus marquants du voyage. Mais… Tu crois que tout le monde sur ces apps ne pense qu’à passer au dessert ? Sache que beaucoup de gens sur cette Terre sont simplement curieux de te rencontrer !

tinder-3

Après les châteaux, les temples et les musées…

Néanmoins, partie préférée, c’est si ça se poursuit jusqu’au dessert. C’est le moment où tu franchis la ligne entre le visiteur et l’habitant, l’espace d’une nuit ou de quelques jours, où tu as la chance de visiter toutes sortes d’appartements, bien entendu! (Parce qu’à l’auberge, c’est non.) La chance de vivre le quartier de l’intérieur, de voir comment les gens vivent de découvrir ce que les locaux mangent au petit-déjeuner. Après tout, c’est aussi ça, voyager!

Pas question de dévoiler les appartements que j’ai visité (mais il semblerait que tous les Danois aient un penchant naturel pour le design?)

***

J’ai réalisé qu’en voyage, j’étais beaucoup moins sélectif qu’à la maison où le swipe à gauche est devenu un réflexe quasi-automatique. Un sondage maison pas scientifique du tout me confirme que je ne suis pas le seul. Est-ce parce qu’on sait que ce sera éphémère, ou qu’on a le luxe du temps? Toujours est-il que ces apps peuvent mener à des rencontres inoubliables, et qu’on gagnerait tous à ramener de cette ouverture d’esprit dans nos valises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *