T’es-tu déjà demandé à quoi ressemble la vie de directeur d’auberge? Si tu pourrais l’être toi-même… ? On ne voudrait pas péter ta baloune, mais une auberge, ça ne s’ouvre pas en criant lapin. Ce n’est pas aussi simple que de louer une chambre, d’acheter une caisse de bière et de rassembler quelques voyageurs. Comme plusieurs des endroits que tu visites en voyage, une auberge a besoin de beaucoup de travail, de planification et de passion. Idéalement, elle roule tellement bien que tu ne te rends pas compte de tout ce qui se passe en coulisse. Dans cette nouvelle série, on présente ceux qui font opérer la magie. Cette semaine, c’est au tour de Nicolas Lemaire, directeur d’HI-Montréal!

Être directeur d’auberge, qu’est-ce que ça représente?

tern-entrevue-nicolas4

Je porte fièrement le titre de directeur de l’hébergement depuis presque sept ans à HI-Montréal. Mon rôle est de gérer l’auberge et toutes les opérations connexes. Heureusement, je partage cette responsabilité avec une équipe dévouée et compétente. J’adore l’auberge et sa mission, mais c’est le monde que je côtoie quotidiennement que j’aime le plus.

Normalement, je travaille sur place du lundi au vendredi. Je partage un bureau avec quelques collègues dans une minuscule chambre convertie en espace de travail. Il est juste à côté de la réception, donc je peux savoir ce qui se passe dans l’auberge tout en ayant un peu (parfois!) de calme et de tranquillité. Ça bouge toujours dans le bureau. C’est là qu’on développe des stratégies, qu’on fait des plans et qu’on prend des décisions qui, on l’espère, amélioreront l’expérience des voyageurs.

Comment as-tu décroché cet emploi? Quel genre d’expériences as-tu?

Comme Obélix qui est tombé dans la potion, j’ai atterri dans le milieu des auberges de jeunesse assez jeune, pendant mon premier voyage en backpack. Je suis allé dans l’Ouest pour améliorer mon anglais et j’ai habité à HI-Jericho Beach, à Vancouver. Ça a été toute une révélation! Chez moi, je vivais dans une banlieue tranquille et homogène, mais là, j’étais entouré de gens des quatre coins du monde. La plupart étaient jeunes, curieux, ouverts d’esprit et impatients de faire découvrir leur culture aux autres et d’apprendre d’eux en retour. J’ai commencé à travailler au bar de l’auberge et c’était fait. Ma passion pour le voyage n’a jamais arrêté de grandir. De retour à Montréal, j’ai voulu rester dans le milieu et c’est exactement ce que j’ai fait.

Si tu ne faisais pas ce travail, qu’est-ce que tu ferais?

tern-entrevue-nicolas2

Plus jeune, je rêvais de devenir diplomate ou journaliste international. Par contre, à l’université, j’ai étudié l’histoire, pensant faire carrière en recherche et en enseignement. En même temps, je travaillais à temps partiel comme réceptionniste à HI-Montréal pour payer mes études. J’ai rapidement été nommé directeur adjoint, puis directeur de l’hébergement. La vie est remplie de surprises, non? Avec le recul, je réalise que tous ces domaines tournent autour du même intérêt pour les gens, les communautés et la rencontre des cultures. C’est logique quand on y pense!

Qu’aimes-tu le plus et le moins de ton travail?

Ce que j’aime le plus de mon travail, c’est le contact avec les gens. Je me nourris des interactions que j’ai avec les voyageurs, les membres de l’équipe et tous les partenaires avec qui je travaille. Notre environnement est 100 % social. Par contre, l’aspect humain peut aussi être le plus difficile à gérer.

Quel genre d’aptitudes sont nécessaires pour être un bon directeur d’auberge?

tern-entrevue-nicolas5

Je ne pense pas qu’il existe un profil typique de directeur d’auberge. Mes collègues ont tous un parcours professionnel et académique différent. Cela dit, je crois que les meilleures auberges sont celles menées par des gens dynamiques, ouverts et vifs d’esprit qui s’intéressent eux-mêmes aux voyages et aux auberges de jeunesse. À part de ça, je crois que ça prend une dose de confiance en soi, de résistance au stress, de leadership et d’esprit d’équipe.

Tu veux en savoir plus sur d’autres rôles au sein de l’auberge? Laisse un commentaire plus bas et on tentera de répondre à tes questions dan une prochaine publication de la série!

Joindre la famille d’Hostelling International – Canada t’intéresse? Jette un œil aux postes à combler.

2 commentaire (s)

  • Wow!! Tellement fière que ma fille fait partie de cette équipe phénoménale!! Merci Nic d’être un patron exceptionnel & de t’occuper de ton équipe comme tu fais si bien – avec ton ❤️️ Bonne & longue continuité à vous & au HI-Montréal. Colleen

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *